Prototype d'arme

VIG 007 SPEEDFIRE

  • La société VIGrand a développé aujourd'hui deux prototypes du pistolet à auto-chargement de calibre 9 mm et conçu pour la cartouche 9 mm Luger, le modèle VIG 007 Speedfire.

    Caractéristiques techniques du pistolet modèle VIG 007 Speedfire :

    - calibre et cartouche utilisée : 9 mm Luger

    - dimensions du pistolet :

    - longueur : 197 mm

    - largeur de la poignée : 28 mm

    - largeur de la gaine de la culasse : 24 mm

    - hauteur : 125 mm

    - longueur du canon - 120 mm

    - poids du pistolet : des travaux de finition sont actuellement en cours pour optimiser cette caractéristique, le poids prévu devrait se situer entre 790 g sans cartouches.

    - nombre de cartouches dans le chargeur : 14+1

    - type du système automatique : canon fixe et verrouillage par cylindre de la culasse.

    Le pistolet n'a pas de saillies latérales, ce qui permet de le porter de façon dissimulée et de se préparer plus rapidement au tir en urgence.
  • Le pistolet VIG 007 Speedfire possède les caractéristiques suivantes qui lui apportent de nombreux avantages comparé aux modèles déjà existant sur le marché mondial :

    1) le canon amovible logé de façon fixe dans le cadre du pistolet, qui augmente ainsi la précision du tir ;

    2) la gaine de culasse, qui réduit les vibrations pendant le tir et améliore la précision du tir ;

    3) la position abaissée de l'axe du canon (15 mm), qui permet une prise en main confortable du pistolet pendant la visée et réduit les mouvements du pistolet lors du tir (élément du recul) ;

    4) le verrouillage par cylindre de la culasse lors du tir (lors du tir, l'ouverture de la culasse est retardée grâce à un cylindre et un ressort complémentaire), qui permet de réduire considérablement le poids de la culasse et par conséquent du pistolet et de réduire l'énergie emmagasinée par la culasse lors de son mouvement vers la position arrière extrême (élément du recul) ;

    5) l'élément du cylindre d'amortissement de la culasse, qui réduit en même temps l'énergie emmagasinée par la culasse lors de son mouvement vers la position arrière extrême (élément du recul) ;

    6) la partie arrière de la culasse, de forme conique, qui réduit ainsi l'énergie du recul du pistolet après le tir (élément du recul) et facilite le déplacement manuel de la culasse où il est avant le tir pendant le chargement et une fois le chien abaissé après défaut ;

    7) la sécurité de « déchargement », qui assure la « sécurité » du pistolet pendant sa manipulation, lors de son déchargement et avant démontage ;

    8) il est compliqué de charger le pistolet et d'armer le chien manuellement (il faut pour cela effectuer plusieurs opérations). C'est pourquoi la préparation rapide au premier tir n'est possible qu'en mode d'auto-chargement qui assure la protection contre les tirs involontaires d'un tireur perturbé. Mais si cela est possible et qu'il dispose de suffisamment de temps, le tireur peut charger l'arme et armer le chien par plusieurs opérations manuelles et effectuer son premier tir avec une grande précision ;

    9) le nouveau loquet du chargeur, qui permet le blocage et la libération du chargeur de façon confortable, avec la main droite ou la main gauche ;

    10) le mécanisme de percussion et de mise à feu, qui est situé sous le canon dans la zone de la détente et qui facilite l'accès aux pièces du mécanisme de percussion et de mise à feu pour le nettoyage et la lubrification et qui permet à l'utilisateur d'effectuer facilement le démontage complet du pistolet s'il faut le réparer ou remplacer des pièces sans outils spéciaux ;

    11) les deux pièces qui composent la culasse, la gaine et le corps de culasse, qui permettent un accès facile à l'ensemble de la culasse pour son nettoyage et sa lubrification ;

    12) le démontage aléatoire du pistolet, en état d'urgence de tir, n'est pas possible car le pistolet ne peut être démonté qu'après avoir éjecté le chargeur de la poignée.

    Nous prévoyons de mettre en œuvre deux autres protections automatiques qui augmenteront la sécurité de l'arme et trois autres dispositifs qui augmenteront la cadence pratique de tir et qui justifieront la dénomination « Speedfire » du modèle.

    Ce modèle sera également fabriqué à l'avenir pour être utilisé avec d'autres cartouches de différents calibres, avec un cadre plastique et des dispositifs de fixation de divers accessoires (viseurs, lampes tactiques, etc.).

    D'autre part, une nouvelle cartouche sera développée pour ce modèle de pistolet ainsi que pour le modèle VIG 008. Cette nouvelle cartouche innovante améliorera encore davantage les caractéristiques de nos pistolets.

1. État initial : Le pistolet n'est pas chargé - Position des pièces du pistolet à l'état initial : vue et coupe.

Particularités :

- le bras de verrouillage logé dans le mécanisme de verrouillage (levier à deux bras) est en position de repos (en arrière) ;

- la partie avant du mécanisme de verrouillage (levier à deux bras) et le cylindre de verrouillage sont légèrement abaissés pour permettre de tirer sans problème la culasse vers l'arrière lors du chargement du pistolet ;

- le levier à deux bras est maintenu dans cette position par la partie avant de la détente qui soulève légèrement la partie arrière du levier à deux bras car le ressort de rappel de la détente est plus rigide que le ressort de rappel du levier à deux bras. 

2. Position des pièces du pistolet pendant le recul manuel de la culasse du pistolet - la gaine de culasse inclinera le cylindre de verrouillage vers le bas avec la partie frontale du levier à deux bras : coupe.

Particularités :

- la gaine de culasse se déplace vers l'arrière et le cylindre de verrouillage et la partie avant du levier à deux bras s'abaisse librement ;

- au moment où la gaine de culasse passe au-dessus de l'axe du levier à deux bras, la partie arrière du levier à deux bras s'abaisse et atteint le cylindre arrière d'amortissement et s'appuie sur lui sans le pousser vers le bas (il faudrait pour cela développer une très grande force) et ce mouvement de la culasse vers l'arrière est suffisant pour que la cartouche supérieure du chargeur monte pour être librement introduite par la suite dans la chambre du pistolet.

3. Position des pièces du pistolet lors du coup de feu : coupe.

Particularités :

- la détente enclenchée a repoussé la partie inférieure de l'élément de verrouillage du levier à deux bras en position avant ;

- le levier à deux bras est verrouillé, sa partie arrière ne peut pas monter et sa partie avant ne peut pas descendre ;

- la gaine de culasse s'appuie contre le cylindre de verrouillage et ne peut pas se déplacer en arrière avant que la balle ne sorte pas du canon et que la pression des gaz dans le canon ne s'abaisse pas. 

4. Quand part le coup de feu et que la balle sort du canon, la gaine de culasse repousse le cylindre de verrouillage vers le bas en appuyant en même temps sur le ressort de verrouillage : coupe.

Particularités :

- la détente est appuyée et maintient la partie inférieure de l'élément de verrouillage du levier à deux bras en position avant ;

- le levier à deux bras est verrouillée et ne peut pas tourner autour de son axe ;

- la gaine de culasse repousse le cylindre de verrouillage vers le bas et appuie en même temps sur le ressort de verrouillage.

5. Position des pièces du pistolet après le tir et après positionnement arrière extrême de la culasse : coupe.

Particularités :

- la détente est tirée et maintient la partie inférieure de l'élément de verrouillage en position avant 

- le levier à deux bras est verrouillé et ne peut pas tourner autour de son axe 

- quand la gaine de culasse approche de sa position arrière extrême, elle repousse le cylindre d'amortissement vers le bas qui ralentit son prochain mouvement en arrière vers les butées détachables 

- les parties inférieures des deux butées détachables et le cylindre d'amortissement préviennent tout mouvement de la partie arrière du levier à deux bras vers le bas 

- quand la gaine de culasse arrive en position arrière extrême, elle s'appuie sur la partie supérieure des deux butées détachables. 

6. Position avant déchargement du pistolet - la sécurité du pistolet « déchargé » est activée : coupe.

Particularités :

- les petits drapeaux de la sécurité « déchargé » sont levés et bien visibles ;

- l'axe de la sécurité est tourné à 90 degrés et ne permet pas au percuteur d'atteindre sa position avant extrême et de percuter l'amorce d'une cartouche qui se trouverait dans la chambre du pistolet ;

- il est possible dans cet état de décharger le pistolet après le tir ou avant le démontage de façon tout à fait sécuritaire, même dans le cas où une cartouche non percutée serait accidentellement restée dans la chambre ou le chargeur et ses cartouches dans la poignée du pistolet ;

- la culasse est tirée vers l'arrière dans le but d'extraire la cartouche de la chambre du pistolet et il faut libérer en toute sécurité le chien de sa position de tir ;

- il est alors possible de vérifier le pistolet, de sortir le chargeur de la poignée du pistolet s'il n'a pas été déjà sorti avant déchargement et de tirer manuellement vers l'arrière la culasse pour sortir une autre cartouche de la chambre ;

- il est possible si nécessaire de commencer le démontage du pistolet et de vérifier visuellement que le chargeur est bien sorti de la poignée du pistolet. Après avoir enlevé la gaine de culasse, aucun coup de feu aléatoire ne peut se produire.

7. Démontage partiel du pistolet : vue.

Particularités :

- le chargeur est sorti de la poignée du pistolet ;

- la partie avant du pontet est abaissée (il faut pour cela appliquer une force moyenne sur les deux ressorts de fixation du pontet) ;

- les lamelles de protection latérales avec les butées arrière de la culasse sont enlevées de chaque côté ;

- la gaine de culasse est enlevée manuellement en la tirant vers l'arrière plus loin que la position arrière extrême atteinte après le tir ;

- le cylindre d'amortissement arrière est abaissé avec la partie arrière du levier à deux bras, ce qui n'est plus empêché par les parties inférieures des butées détachables ;

- la partie arrière de la gaine de culasse est soulevée pour pouvoir la sortir des guides ;

- la gaine de culasse est enlevée du cadre ;

- le ressort de rappel de la gaine de culasse et ses guides sont séparés.

8. Pistolet de démontage complet

9. Pistolet sans couvercle